« Les amoureux au ban public » : un docu sur les couples franco-étrangers à ne pas rater !


Les amoureux au ban public un docu sur les couples franco etrangers a ne pas rater

« BONJOUR, C’EST LA POSTE, ON A UN COLIS POUR VOUS. » Elza raconte comment on a un jour sonné à sa porte et qu’elle s’est retrouvée face à deux agents de police : Hicham, son compagnon, était « hors la loi » et elle a vu « [son] futur mari se faire tabasser ». Qui sont ces couples mixtes qui s’aiment mais voient leurs sentiments mis en jugement ?

Nicolas Ferran, le réalisateur du film « Les amoureux au ban public » a rencontré treize couples qui, s’ils ont chacun leur propre histoire, se trouvent confrontés aux mêmes difficultés : comment faire quand l’homme qu’on aime est emmené en centre de rétention, comment prouver que son mariage n’est pas blanc, comment arrêter l’angoisse à chaque policier croisé dans la rue, comment ne pas craquer après des heures à attendre à la préfecture et qu’à chaque fois, il manque un nouveau document pour boucler le dossier… Comment ne pas hurler quand celui ou celle avec qui on partageait sa vie est un jour expulsé ?

En 2007, le mouvement des « Amoureux au ban public » se crée, avec le soutien de la Cimade. L’idée ? Aider les couples franco-étrangers à mener une vie familiale normale, suite au « durcissement constant des lois sur l’immigration et des pratiques administratives ». Ce film, qui sera projeté demain à Paris, donne la parole à ceux qui ont parfois l’impression de ne jamais être entendus.

Mon crime ? Etre tombée
amoureuse d’un étranger

Devant la caméra de Nicolas Ferran, Elza revient sur sa rencontre avec Hicham, durant leurs études d’architecture. Ils vivaient ensemble depuis un an, la date du mariage était fixée quand le jeune homme a appris que son titre de séjour n’était pas renouvelé. « Mon crime ? Etre tombée amoureuse d’un étranger », constate la jeune femme.

Lire la suite

« Les amoureux au ban public », un film de Nicolas Ferran. Projection publique et débat avec le réalisateur le 16 février à 20h, au cinéma Nouveau Latine (20 rue du temple, Paris 4è, dans le cadre des jeudis du Festival International des Droits de l’Homme).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s