La beauté métisse est-elle dominante ?


LA BEAUTÉ A-T-ELLE UNE COULEUR ?  Dans le discours commun, dans les rues, entres les personnes de la vie quotidienne, les références aux beautés métisses sont devenues courantes, presque banales.  Dans quelle mesure sont-elles reconnues aujourd’hui ? Combien de top-models parviennent à se hisser au sommet de la hiérarchie française et mondiale? Les magazines féminins font-ils place à ces nouvelles beautés ?

Jetons un coup d’oeil au palmarès des Miss France. Le bilan est plutôt flatteur depuis les années 2000 pour les beautés métisses.

Il y eut d’abord Sonia Rolland en l’an 2000, devenue depuis égérie pour la marque Mixa

Description de cette image, également commentée ci-après

Puis Corinne Coman en 2003

Puis Cindy Fabre en 2005


Et plus récemment Chloé Mortaud en 2009

Chloé Mortaud Deauville.jpg

On remarque que durant cette décennie, il n’y a eu aucune miss d’origine maghrébine, ni asiatique, ni aucune de peau noire. Il s’agit uniquement de beautés métisses franco-africaines.  Certes, cela est dû en partie aux convictions de Geneviève de Fontenay qui a milité pour l’accession des beautés métissées au sommet. Mais, cela reflète également une tendance de fond.

Les annonceurs persistent à valoriser une conception marketée de la beauté, plutôt blonde aux yeux bleus. (Rokaya Diallo)

Flatteur en ce qui concerne le palmarès des Miss France, la mise en valeur des beautés métissées est beaucoup moins positive en matière d’exposition médiatique et de mannequins vedette, comme le montre le documentaire de Rokhaya Diallo, « Egaux mais pas trop ».

http://video.rutube.ru/f1a8f30afc4bed17f7a67a9e28bad262

Il en ressort que les beautés métisses sont choisies pour devenir des égéries publicitaires sur des marchés communautaires et pour des magazines destinés aux communautés afro-caraibéennes en France. « Les annonceurs persistent à valoriser une conception marketée de la beauté, plutôt blonde aux yeux bleus », constate amèrement Rokhaya Diallo.

Peu de top-modèles métissés emergent

Noemie Lenoir est cosignataire de la tribune publiée dans Le Monde.

Du côté des podiums, le chemin reste également long à parcourir. A part Noémie Lenoir, quel top métissé français a vraiment réussi à impacter le grand public ? La réponse est simple : personne.  Au-delà de l’effet de prestige du palmarès des Miss France, le panorama de la beauté reste très compartimenté et peine à donner une vraie place aux beautés métissées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s