Les phobiques du métissage #3 : Alain Finkielkraut, le Serial Dérapeur


VOICI UN MULTIRÉCIDIVISTE DU DÉRAPAGE. Les quatre roues braquées, le Lucky-Luke de la critique épidermique Alain Finkielkraut a depuis longtemps oublié le frein à main. Avec une constante dans la plupart de ses éructations : la phobie du métissage. Retour en dix citations sur un itinéraire qui ferait  passer Éric Zemmour pour un boy-scout (d’Europe, faut pas déconner non plus).

Propos de Finkielkraut: le CRAN s'en mêle

1er DERAPAGE  : Le métissage à l’origine de la perte d’identité de la France, 27 juin 2011, Varsovie

Au moment où l’identité [de la France] se défait, sous les coups des nouvelles technologies, d’ une grande mutation technique, l’élite contribue à ce phénomène, l’aggrave et l’accélère encore en dissolvant tout ce qui reste d’identité dans ce concept étrange, omniprésent, mensonger, de métissage.

C’est à Varsovie que le Sérial Dérapeur a encore une fois frappé. Dans des entretiens consacrés à la nouvelle identité française, l’ancien parrain de la Licra (!) a déversé sa bile sans discontinuer. Le métissage est la pierre angulaire dans la « pensée » de Finkielkraut. D’abord, le métissage serait à  l’origine des problèmes de la France qui serait, à ses yeux,  victime d’une grande dilution de son identité et d’une multitude de problèmes dûs aux immigrés. Surtout, l’utopie du métissage serait vérolée et dangereuse pour l’ensemble de la société. Bref, ce mot concentre toutes les craintes de Finkielkraut qui lui une voue une haine féroce depuis longtemps.

2e DERAPAGE  :  Le métissage comme facteur abatardissant de l’Europe

L’Europe est contrainte de se purifier de sa pureté par le métissage 

Alain Finkielkraut, Peter Sloterdijk, Les Battements du monde, Pauvert, 2003, p. 54

3e DERAPAGE :  Le métissage comme valeur suprême d’une idéologie dangereuse selon Finkielkraut : l’antiracisme

Le métissage est la valeur suprême de l’antiracisme contemporain, son maître mot, sa réponse à la préférence nationale et à l’universalisme conquérant (…). Sous le nom de métissage, l’Occidental éclairé s’adonne à toutes les expériences, à toutes les aventures, à toutes les hybridations.

Les Battements du monde, op. cité, p. 48.

4e DERAPAGE : Le métissage comme facteur d’antisémitisme

Selon Alain Finkielkraut, le principal danger pour les Juifs résiderait donc désormais dans la « société métissée  » et non plus, comme autrefois, dans la « nation ethnique».

Denis Sieffert, « Finkielkraut ou la peur de l’Autre », Politis, 2 octobre 2003

5e DERAPAGE : La fierté guerrière Croate légitimée et opposée au « Black-Blanc-Beur » honni

Ce que reprochent aujourd’hui les tenants de la démocratie post-nationale aux peuples de la mosaïque yougoslave c’est d’avoir cassé leur rêve et de ne pas correspondre à la dernière idée qu’ils se font de la Yougoslavie. Ce dont ils leur font grief, c’est de tracer des frontières quand s’impose la nécessité de leur abolition ; c’est de vouloir être slovènes ou croates quand nous sommes tous blacks-blancs-beurs ; c’est de succomber au virus de la fragmentation alors qu’il n’y a plus qu’une seule communauté de destin sur la terre : celle qui unit tous les membres de l’espèce humaine entre eux.

(Alain Finkielkraut, Comment peut-on être croate ? Gallimard, Paris, 1992.)

6e DERAPAGE : Le métissage perçu comme un des principaux dangers pour l’Etat d’Israël

Mais, au-delà de nos divergences idéologiques, je crois qu’un Etat juif est de moins en moins acceptable dans un monde où l’on dit sur tous les tons que la plus belle réalisation de l’humanité, c’est le métissage.

La querelle Finkielkraut-Brauman » (1) paru dans Le Point N°1620 du 3 octobre 2003.

7e DERAPAGE : En critiquant le film Hors les Murs, Finkielkraut arrive à caser sa haine du métissage

Entre deux saillies fourre-tout sur le palme d’Or de François Bégaudeau, le fast-penseur insiste sur le métissage :  « il incombe désormais aux créateurs de nous révéler que Bush est atroce, que la planète a trop chaud, que les discriminations sévissent toujours et que le métissage est l’avenir de l’homme »

Le Monde, juin 2008

8e DERAPAGE : Finkielkraut honnit le  « Black, Blanc, Beur » et encore plus le « Black, Black, Black » supposé de la sélection nationale de football

On nous dit que l’équipe de France est adorée par tous parce qu’elle est black blanc beur, en fait aujourd’hui elle est black, black, black ce qui fait ricaner toute l’Europe

Haaretz, 18 novembre 2005

9e DERAPAGE : La créolité au banc des accusés

J’ai peur néanmoins que la créolité puisse aussi servir à entretenir, outre la haine de la France coloniale, la haine d’Israël, Etat juif si vous voulez, c’est-à-dire Etat non créole, non métissé.

Radio Shalom, 6 mars 2005.

10e DERAPAGE : Le racisme contre les Noirs et les Arabes justifié

Il y a certainement des Français racistes, des Français qui n’aiment pas les Arabes et les Noirs et ils les aimeront encore moins maintenant quand ils prendront conscience de la haine qu’ils leur vouent.

Haaretz, 18 novembre 2005

Notre grand penseur national n’est pas très courageux : sa pensée se libère beaucoup plus souvent à l’étranger ou dans des médias communautaires. Comme l’a bien souligné Michel Wieworka  » Finkielkraut prêche l’idée républicaine un jour sur France-Culture et, le lendemain, il se présente comme intellectuel communautaire dans les médias communataires. » Dommage que l’on ne considère que la face républicaine de ce sinistre personnage. Il avait lui-même reconnu dans une interview au Monde reconnu cette duplicité, en faisant même un argument de défense en rétropédalant après sa saillie déplorable dans Haaretz. Lâche, haineux et invité sur tous les plateaux télévisés : cherchez l’erreur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s