Oxmo Puccino : qui peut le nier ?


Un métis ne symbolise la paix qu’après sa venue au monde
Heureusement que l’amour se moque de la honte

Le meilleur lyriciste du rap français a lâché pas mal de punchlines sur le métissage sans jamais y consacrer un morceau. Les plus marquantes sont sans conteste celles du morceau « Qui peut le nier » où le Black Cyrano varie ses phases autour du thème « Dans quel camp tu veux être ? ». Il en arrive logiquement au métissage dans la troisième strophe. Je ne peux que hocher la tête en rythme quand il clame que « l’amour se moque de la honte ».


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s