Bob Marley cachait son métissage


Dans le livre “The Natural Mystics : Marley, Tosh and Wailer” paru cette année, Colin Grant révèle que Bob Marley rusait pour ne pas être mis à l’écart dans une Jamaïque, où le métissage était très mal considéré.


photo
“THE NATURAL MYSTICS : MARLEY, TOSH AND WAILER » fourmille d’anecdotes. Dans ce livre bien documenté et consacré de manière équivalente aux trois membres des Wailers, Colin Grant montre une face peu connue de Bob Marley. De peur de se faire critiquer et martyriser par les autres, le prophète du reggae se passait du cirage dans les cheveux pour les rendre plus noir et ressembler davantage aux autres Jamaïquains.Né d’une mère jamaïcaine  et d’un père anglais qui l’a abandonné dès sa naissance, Bob Marley n’a jamais connu sa famille blanche.  Celle-ci n’acceptait pas la liaison de leur fils Norval Marley avec Cedella Booker. A cette époque, le métissage était très mal considéré en Jamaïque. Souffrant de l’absence de son père, la star rejettera ce métissage, refoulera son côté blanc et ne s’exprimera quasiment jamais à ce sujet, ni dans la presse, ni dans ses chansons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s