L’inconfortable place des Métis en Afrique du Sud


20 ans après la fin de l’Apartheid, les Métis font parfois figure de bouc-émissaire facile en Afrique du Sud.

Je sais maintenant de qui Nelson Mandela parlait quand il disait qu’il avait lutté contre la domination blanche et contre la domination noire. Jimmy, il parlait de combattre des gens comme toi.

DANS UN TALK-SHOW et sur un ton décontracté, Jimmy Mannyi,  le porte-parole du gouvernement appelait les Métis à ne plus se regrouper dans la province du Cap, car ils seraient « en surnombre », « en surconcentration », les incitant à se disperser dans le reste du pays. Le message implicite est clair : les Métis doivent se fondre dans la masse et ne peuvent avoir droit à une quelconque singularité. La réponse, venue de la bouche de Trevor Manuel, le ministre des Finances, a été simple et percutante : « Ces commentaires sont racistes et dignes d’HF Verwoerd. » Avant de porter l’estocade finale : « Je sais maintenant de qui Nelson Mandela parlait quand il disait qu’il avait lutté contre la domination blanche et contre la domination noire. Jimmy, il parlait de combattre des gens comme toi. »

Les Métis sont pour la plupart nés d’unions contraintes entre les Afrikaners d’une part et les Khoïkhoï, les esclaves bantous ou malais au 17ème ou 18ème siècle d’autre part. Ces 4 millions de personnes représentent 7 à 8 % de la population sud-africaine. Les Métis constituent un groupe à part en Afrique du Sud. Lors de l’Apartheid (« développement séparé des races » en afrikaans), ils étaient l’une des quatre races classées par l’État avec les Noirs, les Blancs et les Asiatiques. Or, en 1950, la loi sur l’endogamie interdisait toute union avec d’autres races. Ils se sont donc regroupés au Cap, se retrouvant dans une situation fragile et peu commode, cumulant les exclusions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s