Les enfants métis oubliés – et parfois tués – des Japonais au Congo (Katanga) – VIDEO


Des enfants tués à la naissance
pour conserver une race pure

C’est un pan sombre et oublié de l’Histoire congolaise que nous révèle France 24. Pendant la guerre du Katanga (1960-65) et jusqu’à l’orée des années 70, des entreprises japonaises se sont installées dans cette riche province congolaise pour exploiter les minerais et notamment le cuivre.  Les cadres japonais se sont liés avec des femmes congolaises et des enfants sont nés de ces unions . Loin d’être un motif de réjouissance, ces naissances étaient vécues comme des drames par les Japonais. Selon de nombreux témoignages locaux, une grande partie de ces enfants auraient été tués dans l’hôpital du camp avec la complicité des personnels médicaux japonais. Une cinquantaine d’enfants métis a échappé au massacre car ils ne sont pas passés par l’hôpital; ils n’ont d’ailleurs pas d’acte de naissance. Malgré un long combat des métis congolo-japonais pour faire la lumière sur ce scandale, le Japon a constamment refusé de répondre aux enquêtes internationales et aux demandes des familles.

2 réflexions au sujet de « Les enfants métis oubliés – et parfois tués – des Japonais au Congo (Katanga) – VIDEO »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s