Booba – Temoignages (Snatch)


Booba, rappeur

« Voici le métis café crème, le MC cappucino ! ». Le rappeur Booba semble traîner son métissage comme un boulet. Peut-être parce qu’il s’est fait déjà tacler, par le rappeur Sinik : « Puisque t’es metis, t’es à moitié babtou » (babtou= blanc, donc pas crédible en hip hop). Ce à quoi Booba répliquait : « je suis noir…comme une carte de crédit ». De fait, Elie Yaffa, l’empereur des Hauts-de Seine exilé à Miami, se voit Noir, un point c’est tout. « ça n’a rien à voir avec un choix, c’est comme ça que je me sens et que je me suis toujours senti. Et ce n’est pas moi qui ai volontairement évacué mon côté Blanc : cette partie de moi, on me l’a enlevé. On m’a toujours traité de sale noir et pas de Sale Blanc ou de sale métisse, on m’a fait me sentir noir( …) ça m’est arrivé de ne pas pouvoir aller chez un copain parce que les parents ne voulaient pas de moi. Ils ne voulaient pas d’un petit noir chez c’est eux. Quand tu es issu de deux cultures différentes, tu ressens ce rejet d’une manière encore plus forte. Il y a une partie de toi qui est blanche, mais certains ont décidé de refuser son existence. Un jour mon grand père, le père de ma mère, qui est blanc, donc devait me garder et il a raconté que j’étais le fils du concierge. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s